Perfectionniste, comment lâcher-prise?

Perfectionniste et lâcher-prise…

Bien que pendant des années j’ai tenté d’imbriquer l’un dans l’autre, j’avais le sentiment de vouloir faire entrer un carré dans un rond.

J’ai appris par la force des choses que ces 2 mots ne peuvent cohabiter

 

Le perfectionniste c’est quoi ?

C’est ce fameux besoin d’être ou de sembler parfaite.

Bien qu’il y ait de belles qualités reliées au perfectionniste : persévérante, minutieuse et organisée… ce qui brime la beauté de la chose c’est lorsque les normes irréalistes n’arrivent pas à être comblées. À ce moment c’est la spirale descendante du jugement, de la critique, de l’auto-sabotage, de la comparaison qui atteint l’estime de soi et la confiance.

 

Perfectionniste moi?

Ho que oui! Jadis 😉

Et toi, te reconnais-tu dans ce descriptif?

Entre nous deux… Quel trait de caractère lourd à porter, n’est-ce pas?

Je me souviens tellement de cette pression et ce stress constants que je ressentais à vouloir toujours bien faire les choses, démontrer que j’étais une personne fiable et responsable.

Ou encore du ‘’jamais assez’’, ‘’pas à la hauteur’’, se demander régulièrement le petit pas de plus même si tu es déjà à boutte!!

Une sorte de détresse à imaginer que je ne pourrai pas atteindre mes objectifs.

Un sentiment de ‘’plus j’en fais, plus on exige de moi’’ revenait constamment à ma conscience.

Ce qui me réconfortait et me faisait oublier tous ces inconforts, c’était ce sentiment de fierté lorsque j’arrivais à atteindre mes objectifs. Un plein d’énergie qui venait souvent de mes proches, lorsqu’ils me complimentaient dans la façon dont j’excellais à tout faire!

FAIRE… effectivement c’est ce dont j’avais appris!

Bien faire les choses. Faire plaisir aux autres. Faire pour démontrer mes compétences…

La superwoman, je l’incarnais parfaitement!

Jusqu’à ce fameux jour J.

 

Confidence

Le 17 novembre 2013.

Celui où je me suis évanouie, face première au sol, pendant la nuit.

Cette nuit-là mes filles pleuraient (j’avais mon bébé d’à peine 6 mois et ma fille ainée de 22 mois.) À cette époque je me réveillais toutes les 90 minutes, car ni une ni l’autre faisaient leur nuit.

Pendant la journée, la perfectionniste que j’étais devait exceller dans tous les domaines :

  • Ne pas manquer une seule minute avec mes enfants. En super maman, je devais constamment stimuler mes enfants toute la journée: on jouait au parc, à des jeux, marchait, lisait des histoires…
  • Pendant les siestes, surtout pas le temps de me reposer! J’avais toujours trop à faire… Des cours de couture avec une intention derrière la tête de démarrer une petite entreprise de chapeaux pour enfants. De plus, il y avait toujours ce projet d’écriture de romans jeunesse qui planait et occupait les temps libres qu’ils restaient.
  • La maison devait être propre et rangée
  • L’alimentation de la famille se devait d’être saine avec de bons repas santé et préparés avec soin
  • Je devais retrouver mon poids rapidement suite à mes accouchements
  • Je devais m’assurer d’entretenir la flamme amoureuse pour avoir une vie de couple épanouie…
  • La liste pourrait être encore longue de tout ce que je m’imposais à faire

 

Cette nuit-là, une question résonnait puissamment en moi : « Veux-tu ‘’devoir faire’’ le reste de tes jours afin d’assurer des standards de perfection qui tu t’es toi-même imposés? Est-ce vraiment ça, la vie que tu désires?  »

La lèvre fendue (Dieu merci, je n’avais rien d’autre!) je me suis relevée avec l’aide de mon conjoint.

Une grande énergie vibrait autour de moi. L’énergie de l’ÊTRE.

Quelle révélation ce fut…

  • J’ai réalisé que ce qui me tenait réellement à cœur restait présent, mais avec une toute nouvelle façon de l’aborder; de la légèreté.
  • Je passais maintenant du faire à l’être.
  • Mes objectifs venaient de prendre complètement une autre tournure.
  • Être une maman heureuse et comblée qui retrouve son cœur d’enfant en profitant du moment présent.
  • Être une femme inspirée et inspirante qui crée des projets qui lui tiennent à cœur et créer tout cela dans le bonheur (sans stress ni pression)
  • Être en cohérence avec mes valeurs et être à l’écoute de mes besoins réels.
  • Être dans la gratitude et mettre mon attention sur tout ce que je trouve magnifique (même si certains coins ne sont pas ramassés)
  • Être une amoureuse qui aime donner et recevoir en toute simplicité

 

Alors belle perfectionniste… comment lâcher prise?

  • J’ai réussi à lâcher prise le jour, où j’ai cessé de ‘’devoir faire’’.
  • J’ai réalisé que ‘’devoir faire’’ provenait des standards pour accéder aux ‘’normes’’ et exigences que je pensais essentielles pour démontrer que j’étais une bonne personne.
  • À ce moment-là j’ai arrêté de me définir sur l’image que je ‘’devais’’ projeter…
  • Ce jour-là, je peux dire que j’ai commencé à savourer et célébrer la vie, MA vie!
  • J’ai laissé le mode survie pour profiter pleinement de la vie, être en gratitude par rapport à tout ce qui est. J’ai détourné mon regard sur tout ce qui était fait plutôt que tout ce qu’il restait à faire.
  • De la lourdeur du perfectionniste, j’ai passé à la légèreté et liberté d’être.

 

 

Je parle constamment du perfectionniste dans mes accompagnements, car les femmes se mettent énormément de pression et s’exigent tellement la perfection.

Une mise à jour s’impose.

On a appris, on a reçu des croyances, on a été témoin de différentes façons de faire.

Il est maintenant le temps d’ÊTRE…

ÊTRE celle que tu veux réellement être.

Et non, celle qui selon tes anciennes croyances limitantes sera appréciée aux yeux de la société, de ta famille, de tes collègues…

 

Ton nouvel objectif !

Libère-toi de la perfectionniste et deviens consciencieuse :

La personne consciencieuse s’impose des standards d’excellence humainement possibles à atteindre. Elle sait doser ses efforts et établir ses priorités sans toutefois négliger l’importance des détails. Elle demeure flexible et sait ajuster ses propres exigences selon le contexte ou l’importance de l’activité. Elle est autocritique, accepte ses propres erreurs et cherche à les corriger. Elle éprouve du plaisir et de la satisfaction dans la réalisation de ses projets et dans l’atteinte de ses objectifs personnels. Elle entrevoit l’avenir de façon réaliste et cherche à prévenir les difficultés. Si celles-ci surgissent, elle cherche et met en place des solutions.

 

 

Je te partage le mantra de Ma Vie qui me propulse vers une réalisation de Soi des plus magnifique et magique :

Aime

Crois

Sois

 

Aime  la femme que tu es

Crois  en toi

Sois celle que tu veux être

 

Tu es née pour le bonheur, ne l’oublie jamais!

Avec amour,

Valérie

 

Valérie Martel, croissance personnelle, Neuroscience, Méditation et Succès

Valérie Martel

Fondatrice des Programmes Poudre d’Or et Co.
Croissance personnelle, Neuroscience, Méditation et Succès

Pour la femme qui souhaite se retrouver, gagner en confiance, se réinventer en créant la femme qu’elle désire réellement être.

Aime. Crois. Sois

Pour saupoudrer des milliers d'étincelles dorées à ta vie